• Jean Luc Duval

Poursuivi pour avoir dénoncé la maltraitance d'un enfant autiste au sein d'une école


En décembre dernier, nous dénoncions via une pétition et sur notre page Facebook, la maltraitance subie par un petit garçon prénommé Eliott au sein de l'école ou il était scolarisé, des faits graves par des adultes conscients de leurs actes. La maman de ce petit garçon a témoigné dans la presse, et a déposé plainte.


Suite au dépôt de plainte de la maman, AUCUNE mesure n'a été prise contre les concernés par le ministère, le petit garçon autiste a été entendu par la brigade des mineurs ou il a raconté son calvaire mais malgré cela le tribunal d'Arras a classé la plainte jugeant que la parole d'un enfant n'a aucune valeur, ce qui explique ces cas de maltraitances et harcèlements dans les écoles qui se multiplient sous le lancement de campagne ou l'on vous fera mine de vouloir stopper cela.


Le directeur d'école a décidé soutenu par le ministère de l'éducation nationale car bien sur le ministère soutient les siens et évite le scandale, de déposer plainte contre le Collectif Citoyen Handicap pour Diffamation, outrage et violence ....


- Diffamation car nous avons relayé le témoignage de la maman comme la presse l'a

aussi fait, ce qui est le rôle d'une association,. Le classement de la plainte permet

donc et malgré le témoignage d'Eliott de le faire comme pour Moussaron


- Outrage car des citoyens horrifiés par le témoignage du petit garçon ont laissé

exploser leur colère par commentaire, en qualifiant le directeur de monstre sur notre

page Facebook.


- Violence car des citoyens ont écrit en commentaire que celui mériterait qu'on lui

fasse la même chose toujours sur la page Facebook du Collectif.


J'ai donc en tant que Président du Collectif citoyen handicap été convoqué sur ordre du procureur mais sans pas que, connaissant le fonctionnement du système Français, au commissariat de ma Ville pour une audition qui s'est vite transformée en tribunal par un policier oubliant qu'il n'est pas juge, selon lui la maltraitance n'existe pas en France sur les personnes handicapées, comme les bavures sans doute ...


C'est donc une tentative d'intimidation, une de plus, sachant que depuis la création de notre Collectif, j'ai été convoqué plus d'une dizaine de fois pour des dépôts de plaintes sans jamais être condamné, les plaintes disparaissant comme par magie et souvent dans les 30 jours suivant le lancement d'une mobilisation ou quelques jours après une action en faveur d'une famille comme pour l'opération grue de Marseille.


Il est important de dénoncer cette omerta organisée par le pouvoir en place avec l'aide de la machine juridique, des services de polices, des renseignements généraux qui semblent n'avoir rien d'autre à faire que de mettre sous surveillance l'équipe du Collectif citoyen Handicap et d'autres militants pacifiques plutôt que des terroristes potentiels.


Je mets donc ces gens en garde le procureur qui obéit aux politiques en classant des plaintes pourtant étayées d’éléments de preuves, et les ministères de l'éducation nationale et de la santé qui pensent pouvoir par la censure et la terreur nous réduire au silence :


Nous ne nous laisserons pas faire et allons à partir de ce jour, commencé la mise en ligne d'une bibliothèque complète composée de l'ensemble des documents en notre possession, des enregistrements téléphoniques que nous stockons depuis toutes ces années et chacun jugera de votre comportement.


Enfin Monsieur le Procureur, messieurs et madames du Gouvernement, tant que je serais le président du Collectif Citoyen Handicap, tant que celui-ci existera alors je continuerais à soutenir les familles et à dénoncer, vous pouvez corrompre certains par des subventions, des postes bien au chaud, intimider des familles en organisant la terreur mais n'oubliez pas qu'il restera toujours des personnes qui ont une conscience.


Jean Luc Duval

Président du Collectif Citoyen Handicap

258 vues

© 2012 Collectif Citoyen Handicap

Contactez nous

07 81 34 73 39

Ecrivez nous :​

Collectif Citoyen Handicap

4 rue de Valmy

59700 Marcq en Baroeul